C.U.P – Conseil d’unité pastoral

Prochain conseil d’unité pastoral: le lundi 14 mai 2018 à 20h au presbytère

 

Prochain conseil d’unité pastoral: le jeudi 25 janvier 2018 à 20h au Presbytère (Waimes)

L’ordre du jour sera le suivant :

  • Prière
  • Comment avons-nous vécu Noël ?
  • Quelques rendez-vous dans notre région.
  • Semaine Sainte et Pâques.
  • Comment allons-nous nous préparer à l’ordination d’Alain-Didier ?
    • Chorales ?
    • Neuvaine (Grosbois ou Sacré-Cœur)
    • Comment va-t-on se rendre à Liège ?
    • Service à Liège (service/préparer)
    • 1ère messe…
  • Divers :
    • Echo de l’assemblée « Funérailles »
    • Les clochers 76 : 3/02 fin articles, 15/02 impression, 20/02 assemblage
    • Prochain CUP

Prochain conseil d’unité pastoral – le jeudi 07 décembre 2017 à 20h au presbytère (Waimes) – L’ordre du jour sera le suivant :

  1. Prière
  2. Echos des Assises de la catéchèse du 30/09/2017 à Liège : Andrea et Marie-Claire
  1. Echos de la Toussaint 2017
  2. Rappel planning (déjà travaillé au CUP précédent): Noël et nouvel an,  Semaine Sainte et Pâques,  Célébrations 1ère Communion 2018
  1. Prochain « Les Clochers 76 » qui couvrira la période mars, avril, mai et juin 2018
  2. Trois démarches du Carême :
  • Mercredi des Cendres 14/02 à Waimes – 19h
  • Lundi 19/3 – Célébration de la réconciliation à Robertville – 19h30
  • Vendredi Saint 30/03 – une marche ? projet ?
  1. UP –  Rencontres de grands témoins sur un thème (p.ex.) :
  • « Quand l’autre m’étonne » et/ou « Quand la foi tourne en rond »
  • « Communion ou connexions ? »
  • « La messe entre corvée et communion »
  • « Transmettre la foi, mission impossible »

Témoins : p.ex. Olivier Windels, Eric de beukelaer, Philippe Cochinaux, Dominique Martens, etc….

Période : mars-avril ?? + chorale

  1. Divers: Prochain CUP;  Célébration avec les baptisés de l’année;  Chapelle du Cheneux (120 ans ?) – messe en plein air (mai )

 

Prochain conseil d’unité pastoral – le mercredi 13 septembre 2017 à 20h au presbytère (Waimes)

  • Prière
  • L’avenir de la catéchèse – voir doc diocèsain
  • Assemblée de Walk: le 16 octobre 2017
  • Divers

 

Compte rendu du C.U.P du 07.12.2016

  1. Temps de prière animé par notre curé.
  2. Partage : Manque, souhait, rêve ; ce qui me réjouit ; défauts et remèdes : quelques sujets de crainte dominent tout d’abord : églises qui se vident, manque de deux générations dans nos célébrations, montée d’un islamisme radical. On fait remarquer que le critère « messe » n’est pas le seul pour évaluer la vitalité d’une communauté. Mais des objets de réjouissance aussi : des gens de partout aux messes des différents lieux de culte ; une source d’espérance : des changements il y en a toujours eu ; il faut oser aller vers les gens, fréquenter les lieux où les gens se parlent, les écouter ; le CUP et le conseil économique « vont très bien » ; bonne volonté des gens, on se rassemble ; il faut s’obliger à aller partout, à être là où les voisins célèbrent un événement important (exemple récent cité : initiative du parcours des crèches à Robertville) ; réponse positive à la demande d’animation des eucharisties par les différents groupes (pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes au moins une fois).
  3. Mot du Vicaire général Alphonse Borras en visite à notre réunion : voir en fin de rapport.
  4. Carême 2017 : – Cendres 1/3/2017  – Veillée autour de sainte Elisabeth de la Trinité : on suggère les dates du 13/3 ou du 22/3 ; cependant, Marie-Paul Stevens consultée n’est pas libre à ces dates ; la date du 8/3 est celle qui lui convient le mieux. M. le curé demande donc que nous réservions cette date. – Célébration pénitentielle : il est décidé de la vivre un autre jour que le vendredi saint : ce sera le 3 avril à 19 h 30. Il faut fixer l’endroit. – Profession de foi à la Vigile pascale : elle a pleinement son sens à ce moment : on la maintient donc. Si des enfants ne peuvent y être, ils sont tenus d’aller faire profession de foi dans une paroisse voisine avec laquelle notre curé a pris accord : ce sera Trois-Ponts ; deux de nos enfants y seront accueillis et même préparés.
  5. Animation des messes par les groupes :une feuille reprenant tous les groupes (il faut y ajouter le groupe que constitue notre C.U.P. !) et les dates de prise en charge est distribuée en séance.
  6. Promenade de l’avent : Il est décidé de faire ensemble une partie de la promenade des crèches à Robertville (6 km) : le 19/12, rendez-vous à 15 h à l’église de Robertville avec vêtements réfléchissants et/ou lampes de poche. Après la promenade, une bonne soupe nous rassemblera à la salle du presbytère local : Mariette s’occupe des bols et du pain, elle contacte Patricia ; Angèle prépare un dessert, Dino paie la soupe. Notre Vicaire général est invité à se joindre à nous de même que les conjoints (ce sera donc « mit Gepäck » comme on dit à Malmedy).
  7. La question des jeunes, avenir de l’Eglise : Alain-Didier, notre séminariste stagiaire expose de manière fort complète l’état d’avancement des projets élaborés par le groupe qui s’est constitué à son initiative. Retenons
  • Au niveau de la structure :
    • Un noyau qui réfléchit le sujet et propose des initiatives : Alain-Didier, Philippe et Jocelyne Denomerenge, Franck Brüls, Fabienne Kruft, Henri Thimister jr, …
    • Un cercle d’animateurs
    • Un cercle de personnes ressources ponctuelle ex. Marie-Claire, André-Marie …
  • Au niveau des idées :
    • Donner aux jeunes l’occasion de se dire, de se redire
    • Partir d’eux, de leurs attentes (ne pas « plaquer »)
    • Commencer avec quelque chose de « léger »
    • Partir de ce qui existe (ex. Patro)
    • Partir des trois dernières années de confirmés
    • Inviter les actuels confirmands
    • Lancer avec eux une chorale (chants adaptés)
    • Trouver des animateurs plus proches de l’âge des jeunes
    • Faire participer des jeunes qui ont l’expérience de Taizé
  • Concrètement :
    • Lancer une invitation aux jeunes
    • Chercher avec eux un jour idéal
    • Tabler sur un planning annoncé de 3 ou 4 rencontres par an
    • Les jeunes visés par l’initiative (de 13 à 17 ans environ).
    • 28 décembre 2016: 1ère réunion : accueil.

8. Prochain N° des Clochers : rentrée des articles pour le 2/2/2017 au plus tard. Impression et assemblage : 13/2.

    1. Soirée de convivialité en janvier à Walk : la décision n’est pas clairement prise : à repréciser. Certains craignent le froid à cette période ; d’autres font remarquer l’importance que le moment de prière à la chapelle (animé la dernière fois par Thérèse Boemer), soit suivi d’un moment de convivialité à la salle ; ne pas oublier les jeunes « du groupe d’Alain-Didier », les collaborateurs de toutes sortes (assemblage des clochers, personnel d’entretien, lecteurs, mouvement de jeunes …).
    2. Chandeleur 2017 : le 2 février après la messe de 18 h à Waimes, dégustation de crêpes confectionnées par Maria Blaise et réchauffées (il faudra des micro-ondes), sous la tour à l’Eglise.
  1. Le projet catéchétique diocésain : Marie-Claire distribue en séance le document à lire avant de répondre au questionnaire. Le C.U.P. sera le dernier groupe à répondre ; les 3 autres groupes rendront leurs conclusions pour la fin février.
  1. Des dates spéciales à retenir :
    1. Le mercredi 25 janvier 2017 à 20 h: prochaine réunion du C.U.P.
    2. Le 19/3/2017: outre la fête et l’anniversaire de notre pasteur, la Royale Ste Cécile de Waimes célébrera à la messe le début de son année jubilaire : elle aura 150 ans.
    3. Le mercredi 29/3/2017: journée Pain de Vie à Sourbrodt.
    4. Le mercredi 5/4/2017: pèlerinage des enfants à Moresnet.
    5. Le 7/5/2017: inauguration de la nouvelle stèle au monument aux morts à Waimes.
    6. Le 19/11/2017: clôture de l’année jubilaire de la Royale Ste Cécile de Waimes. Des précisions suivront.
  1. (cfr. Point 3 de l’O.J.) : le mot de notre Vicaire général. L’abbé Alphonse Borras nous fait part qu’il transmettra à notre Evêque ses impression positives sur notre réunion.

S’il a pu craindre un moment (il est arrivé pendant le tour de table initial) d’entendre un lamento nostalgique sur l’état de l’Eglise, il a été vite rassuré en entendant des impressions positives. Il nous fait remarquer que déjà le Concile Vatican II, constatait que tout change très vite (Gaudium et Spes, 5, 6 et 7).

Si en termes humains nous parlons de ce qui est positif ou optimiste, le chrétien se voit invité à parler d’Espérance : une vertu théologale (une attitude de Dieu à notre égard) : nous sommes invités à vivre en correspondance à ce Dieu  qui espère en nous.

Nous sommes en route sur la base d’une promesse, avec confiance en Dieu : nous sommes un « peuple abrahamique ». Ainsi, nous pouvons être signe (sacrement) de l’alliance.

En conséquence, débarrassons-nous de la question de « faire nombre », efforçons-nous de « faire signe ».

De quoi sommes-nous signe ? Le désir de Dieu c’est que nous rencontrions tous les hommes. « Et cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour tous les hommes de bonne volonté dans le cœur desquels, invisiblement agit la grâce. […] L’Esprit-Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît la possibilité d’être associé au mystère pascal. » Gaudium et Spes 22 § 5. Voilà notre rôle.

Aller dire aux hommes « Dieu t’aime »

« Sur la bouche du catéchiste revient toujours la première annonce : Jésus Christ t’aime, il a donné sa vie pour te sauver … » Pape François : Evangelii gaudium 164.

L’abbé Borras, parlant des assemblées dominicales où Dieu vient nous convoquer à l’alliance, où nous refaisons nos forces en prenant le pain de la route évoque l’acronyme « A.D.A.P. » : plutôt que de parler d’absence de prêtre, il préfère donner comme sens « Assemblée Dominicale Autour de la Parole ».

Nous sommes un peuple sacerdotal : signifier pour tout le monde ce à quoi tout le monde est appelé.

Nous n’avons pas d’obligation de résultat mais une « obligation d’engagement ». C’est d’autant plus vrai avec les jeunes, au croisement de différentes sources d’éducation.

On sème, d’autres moissonnent.

Il n’y a pas d’U.P. sans projet pastoral : quel est notre tonus évangélique ? comment vivons-nous l’Evangile ?

Nous ne sommes donc pas seulement là pour de l’organisation, pour mettre en route des activités.

Comment discerner ensemble ce que le Seigneur attend de nous comme activités ?

Il nous faut rendre les gens partenaires, pas faire pour eux mais avec eux (cfr. Notes d’Alain-Didier à propos des jeunes).
La question n’est pas « comment les faire revenir ? » puisqu’ils sont « déjà chez nous », mais comment les rendre partenaires. Alphonse Borras termine en faisant remarquer qu’il s’agit du même décodage que pour la question des chrétiens d’origine juive et d’origine païenne : déjà au début de la vie de l’Eglise se posaient les questions que nous nous posons.